Advertisement
mercredi, 21 novembre 2018
1ère Division

Championnat D1: le démarrage a du plomb dans l’aile

Bientôt huit (8) mois que les championnats nationaux de football de première et deuxième divisions de football pour le compte de la saison 2013-2014 ont pris fin et jusque là , la nouvelle saison a du mal à pointer à l’horizon

Le départ de Gabriel Améyi, l’ancien président de la Fédération Togolaise de Football (FTF), tant souhaiter par plusieurs acteurs n’a finalement rien arrangé. Au contraire, les crises vont se multiplier après la mise en place du Comité de Normalisation dirigé par Antoine Folly qui est loin de faire l’unanimité au sein de la famille du football togolais. Certains présidents de clubs réunis au sein du G36 n’ont aucune envie de collaborer avec le nouveau patron de la FTF même si les raisons de leur boycott ont du mal à convaincre

Il y’a quelques mois, le comité avec l’aide de l’ancien Premier Ministre togolais, Ahoomey-Zunu Séléagodji a mis en place des commissions ad’ hoc pour revoir les textes et régler les litiges nés des deniers championnats. Le travail fini, le Comité de Normalisation annonce le démarrage du championnat national de football de première division sur le 09 août avec 14 clubs y compris Gomido de Kpalimé et l’AS Douanes de Lomé qui étaient pourtant relégués en 2ème Division. C’était une recommandation de la commission de règlement des litiges.

Mais à deux semaines du démarrage , c’est à un cafouillage monstre que nous assistons. Plusieurs clubs refusent de s’aligner.Que ce soit Foadan de Dapaong, Sémassi de Sokodé, Dyto de Lomé, Anges d Notsè ou encore AS Togo port de Lomé, pas question de participer à un championnat dans ces conditions. La pomme de discorde se trouverait au niveau du nombre de clubs devant prendre part au championnat de première division. Pour les dirigeants de ces clubs précités, ils ne vont pas participer à un championnat à 14 clubs. Il faut revenir à 12 comme le stipule le règlement de la saison passée. On évoque également le délai trop court pour le lancement de la compétition. Un souci financier est également au centre. Les clubs veulent entrer en possession des subventions dédiées aux clubs. En moins de deux semaines du lancement de ces championnats, seul un club serait engagé pour la première division et 4 pour la seconde. Ce qui montre clairement que sauf miracle, le ballon va commencer à rouler à partir du 9 août prochain.

Les joueurs qui sont à la maison depuis très longtemps ne sont pas au bout de leur peine. Si certains se promènent de gauche à droite pour joueur dans les clubs de quartier histoire de garder la forme, ceux qui n’en peuvent plus sont devenus des conducteurs de taxi-moto (zémidjan) ou pire des vendeurs du carburant frelaté (boudè). Mais jusqu’à quand cette situation va perdurer ? À qui elle profite ? Nous pensons que main sur la conscience ceux qui se disent vrais acteurs de ce football, vont trouver des réponses à ces interrogations.

Passionnée du net, du foot  et du journalisme, j’ai créé en 2013,  togofoot.info pour relayer les infos sur le football togolais.  Grande fan des éperviers du Togo

Publier un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :