Les championnats nationaux de football de première et deuxième divisions tirent à leur fin.  La psychose de la descente en division inférieure s’empare des esprits et fait resurgir les violences dans les stades.  Ce week-end a été une fois la démonstration des actes de barbarie et de violences sur nos terrains.

AAnié, le match n’est pas allé à son terme ;  les joueurs, supporters et responsables d’Espoir de tséviéagressés

Abou ossé , club de la localité recevait Espoir de Tsévié .  Alors que les joueurs de Tsévié menaient 1-3 , la foule décide à la 70e minute d’interrompre la rencontre.  Plusieurs blessés graves sont signalés dans le camp d’Espoir.  Les officiels de la rencontre, agressés en ont également eu pour leur compte.  La délégation venue de Tsévié a eu la vie sauve grâce à l’intervention de la gendarmerie.


Notsè, théâtre des actes de violence à la fin de la rencontre 

A  Notsè , la rencontre qui a été interrompue par deux fois suite à l’envahissement de la pelouse par des supporters d’Asko de Kara , s’est achevée dans une violence inouïe et on déplore des blessés dans le camp des supporters des deux clubs. Anges de Notsè, club de la localité est sorti vainqueur de la rencontre face à Asko de kara 2-1.  Les deux camps se rejettent les tords.  Seul le rapport du commissaire au match saura situer les responsabilités.

La FTF déplore la situation et saisit la commission de discipline

Dans un communiqué publié ce lundi, la Fédération Togolaise de Football condamne ces violences « Le comité exécutif de la Fédération Togolaise de Football condamne avec la dernière rigueur ces violences et présente sa compassion aux blessés ».  Elle promet également que justice sera faite « La commission de justice sera saisie des cas de violences enregistrés sur les stades conformément aux règlements de la FTF.  Toutefois, tout individu identifié comme auteur de violence sera mis à la disposition de la justice » a précisé lecommuniqué

violencenotsè1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.