Advertisement
mardi, 17 juillet 2018
Interviews

L’entraineur togolais des Buffles du Bénin, revient sur le sacre de son équipe et ses ambitions

Idrissou Muntari, champion du Bénin avec les Buffles du Borgou était à Lomé pour ses congés. Le technicien Togolais que nous avons rencontré est revenu sur le sacre de son équipe et ses objectifs avec le club engagé dans la ligue africaine des champions. Il n’a  pas oublié de faire un clin d’œil aux éperviers du Togo

  • Salut Coach. Vous avez été champions du Bénin avec l’équipe des buffles du Borgou, parlez-nous un peu de votre parcours durant la saison

Merci pour l’interview et merci pour les compliments. Le parcours a été magnifique. Par contre, en toute chose, il y a des difficultés. J’ai surmonté beaucoup de choses. C’est le boulot qui le demande. Il faut être capable de surmonter des situations. Je me suis donné à fond pour avoir ce résultat. Les dirigeants aussi nous ont accompagné, ils ont été présents à tout moment et voilà on est arrivé à être champions.

  • Comment êtes-vous arrivés à la tête des buffles du Borgou

Aujourd’hui, il y a la technologie. C’est par le biais d’internet que des gens m’ont contacté. Ça s’est fait sur un coup de foudre. En trois jours, j’ai décidé de les rencontrer. Le projet m’a plu. Les conditions aussi. J’ai un intérêt aussi, c’est d’avoir une expérience africaine. J’ai vu des gens ambitieux

  • Après le titre, il faut penser à la ligue africaine des champions. Les buffles affrontent l’Asec d’Abidjan. Un adversaire coriace

A chaque étape, il y a des difficultés. On vient de surmonter celles du championnat .Le plus dur nous attend. On est tombé sur une équipe de l’Asec d’Abidjan, des habitués des coupes africaines. C’est le football. On va mettre les moyens pour pouvoir affronter cette équipe. Je dis à mes joueurs, l’Asec , c’est le nom qui reste. On peut faire quelque chose.

  • Quelles sont vos ambitions dans cette ligue des champions et quels sont les moyens mis en œuvre pour les atteindre

L’ambition première, c’est passer les deux premières étapes et aller en poule. Des bonnes volontés accompagnent l’équipe. Je veux parler de la mairie de Parakou, la préfecture, les  autorités originaires du milieu, je veux parler du député Gbadamassi, les ministres qui mettent aussi la main à la pâte. Ils ont montré leur volonté d’accompagner l’équipe et de  jouer le match d’Asec à Parakou. Une première. Si vous avez tout ce monde derrière vous, vous n’avez qu’à penser au travail.

  • Le Bénin a eu beaucoup de problèmes dans son football tout comme le Togo. Le championnat s’était arrêté et a repris après plusieurs années. Quel est le niveau réel du football local du Bénin aujourd’hui ?

C’est un niveau acceptable. Il y a de très bons joueurs. Il y à côté, le Nigéria qui fournit beaucoup de joueurs au championnat béninois. Moi, j’ai essayé de faire sans les étrangers sauf que j’ai amené deux togolais de mon centre de formation à Lomé VIDES FC. A part ces deux-là, nous avons fait le championnat avec les béninois. Il y a l’Aspac, Energie et As Police , toutes ces équipes renferment de bons joueurs et des internationaux. Pour moi, c’est un bon niveau comparé au Togo, franchement, ça me fait de la peine de voir le niveau de notre championnat et leur niveau , ce n’est pas pareil.

  • Le Togo joue le Bénin, cette année pour le compte de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2019. Comment vous projetez vous dans ce match étant donné que vous avez passé toute une saison au Bénin et en tant que togolais

J’ai toujours été togolais. Les locaux togolais sont venus jouer là- bas, je me suis déplacé pour les voir. J’ai eu le temps de connaitre l’ossature de l’équipe du Bénin. Ils ont une très bonne équipe. Omar a su ramener de bons joueurs expatriés. Franchement, à tous les postes, ils sont bien. Le Togo ne démérite pas. Je sais que le niveau des joueurs togolais à l’étranger est intéressant et peut faire la différence face au Bénin. Ce qui peut aussi faire la différence, c’est l’apport des deux coaches et la volonté des joueurs.

Publier un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :