Advertisement
lundi, 19 novembre 2018
Eperviers Interviews

Eperviers : Romao, Adébayor, le stade municipal ou encore le match face à l’Algérie, Claude Leroy dit tout

Intérrogé par nos confrères d’actufoot.com , le sélectionneur national Claude Leroy, est revenu sur l’absence d’Alaixys Romao de son effectif, le match face à l’Algérie, le 18 Novembre prochain ou encore sur l’état du stade municipal de Lomé.

Alaixys Romao est depuis quelques mois maintenant, le grand absent des listes de Claude Leroy. Le technicien français a affirmé au cours d’une conférence qu’il y avait un problème avec le milieu de terrain de Reims et que tant que le problème ne sera pas résolu, il ne reviendra pas dans son effectif. Chez nos confrères de actufoot.com, le sélectionneur national reste ferme

« J’ai fait un choix mais il n’y a pas de problème. Quand il a signé à Reims, je lui ai même envoyé un petit message pour le féliciter. Après, c’est un choix de joueurs, un choix de jeu. Mais, les choses sont très claires. Je n’ai jamais dit que c’était terminé pour lui. Concernant Alaixys, la balle est dans son camp. »

A-t-il déclaré.

Le Togo joue un match capital le 18 Novembre prochain face à l’Algérie. Les éperviers qui ont besoin de points pour continuer à esperer ,seront privés de deux éléments essentiels Djene Dakonam et Ouro Sama Hakim  qui sont tous les deux sous le coup de cartons. Un paramètre qui rend compliqué la rencontre d’autant plus que ces deux, jouent en défense centrale.

« Ce sera compliqué. Mes deux meilleurs défenseurs centraux, Hakim (Ouro-Sama) et Djene (Dakonam), sont suspendus, il va falloir être créatif. Je sais que les Algériens ne sont pas contents de jouer sur cette pelouse dangereuse et ils ont raison : si on tacle, on peut s’arracher la peau. C’est ce qui est d’ailleurs arrivé à un de mes joueurs. Ce n’est pas très compliqué, il va falloir gagner ce match. On revient de très loin et si on gagne on repasse devant l’Algérie. Il y a des joueurs de talent au Togo et on peut leur poser de grands problèmes, comme eux peuvent nous en poser aussi. Ce sera un super match mais il ne faut pas oublier que ça reste que du foot. »

A précisé  Coach Leroy.

Adébayor a brillé par son absence lors de la double confrontation face à la Gambie et sur ce coup, Claude Leroy semble lui trouver des raisons : l’état de la pelouse du municipal qui selon lui fait du tort au capitaine des éperviers. Il semble le comparer à « un champ de patates »

Il n’y a pas de dossier Adebayor ! Il ne jouait pas mais il était là avec nous. C’est quelqu’un qui a des grands segments et qui a du mal avec la pelouse de Lomé. On verra pour l’Algérie mais il est trop handicapé par cette surface qui est une tôle ondulée abominable. On a un terrain qui est en travaux et qu’on ne peut plus utiliser et un autre qui est catastrophique, c’est une honte. Avec ses grands compas, quand il s’entraîne dessus, il a des tendinites, des problèmes articulaires… il a 35 ans, il n’est plus très jeune. Ce genre de terrain le bousille complètement au niveau physique. C’est une période où il était cuit et où il était un peu au bout du rouleau. On ne peut pas imposer à un joueur de jouer, surtout qu’il était trop handicapé. Tant que la CAF et la FIFA tolèreront qu’on joue sur des champs de patates, il ne faudra pas s’étonner que l’Afrique ait du mal footballistiquement parlant. Malheureusement, on s’occupe plus des fauteuils présidentiels dans les loges que des pelouses… »

A ajouté le sélectionneur national

Le match de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2019 profile à l’horizon mais Claude Leroy va devoir trouver les bons pions à la place de Djene Dakonam et Ouro Sama Hakim pour permettre au Togo de continuer à rêver de la CAN 2019

Passionnée du net, du foot  et du journalisme, j’ai créé en 2013,  togofoot.info pour relayer les infos sur le football togolais.  Grande fan des éperviers du Togo

Publier un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :