Le bureau exécutif de la Fédération Togolaise de Football (FTF) a organisé le samedi dernier à Lomé, son congrès ordinaire annuel conformément à ses statuts. Une occasion pour l’instance dirigeante du football togolais de faire le bilan de ses activités, de dévoiler les plans d’actions et les perspectives d’avenir pour le développement du football togolais qui vacille depuis un bon moment, mais aussi et surtout de déceler les vraies causes des violences dans nos stades et de trouver des approches de solutions pour son éradication.

Après consultation, le secrétaire général de le FTF, Pierre Lamadokou a présenté les décisions importantes qui ont été prises par le Comité exécutif  pour prévenir et éradiquer la violence dans les stades.

Entre autres :

-Identifier les rencontres de football à haut risque, en vue de l’adoption des mesures de sécurité et les faire jouer le cas échéant sur un terrain neutre ou à huis clos,

-Le contrôle systématique des mesures de sécurité à l’intérieur et à l’extérieur des terrains par les commissaires aux matchs ou le responsable de sécurité de la FTF avant chaque rencontre,

-L’organisation de la gestion des supporters et de la billetterie,

-La sanction des arbitres sur les fautes techniques et erreurs avérées,

-La mise en place d’une coordination avec le ministère des sports, de la sécurité, de l’administration territoriale et de la justice pour un parfait partage d’informations,

-La formation des stadiers en agent de surveillance en sécurité privée et veiller à la stabilité de leur affectation à l’intérieur du stade,

-Inciter les clubs à se doter de vraies associations de supporters, capables de dialoguer avec la fédération et les pouvoirs publics.

– donner les coups d’envoi des rencontres que si seulement la situation en dehors et à l’intérieur du stade est sous contrôle,

-Trouver des mesures techniques pour protéger les joueurs sur les stades qui comportent des grillages de sécurité,

-La gestion des groupes de supporters et la sensibilisation des arbitres au respect scrupuleux des lois du jeu.

-Une campagne de sensibilisation des jeunes à la non-violence, et de la promotion des valeurs positives et universelles du football : le plaisir, la tolérance, la convivialité, le respect et la culture du fair-play.

 

À en croire les congressistes, ces mesures de la FTF pourront aider à trouver des solutions pérennes pour la violence dans les stades. Des mesures qui ont reçu l’approbation de tous les acteurs qui souhaitent vivement l’applicabilité pour un lendemain meilleur du football togolais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.