tirs de gaz lacrymogènes ce matin à l’entrée du stade municipal de Lomé

Alors qu’il avait été autorisé par  le ministère de l’Administration Territoriale, le sit-in initié par le Mouvement Martin Luther King du pasteur Edoh Komi pour exiger le départ  du sélectionneur national, Claude Leroy, a été dispersé par les forces de l’ordre ce matin devant les locaux du stade municipal de Lomé à coup de gaz lacrymogènes . Un journaliste a été blessé dans les échauffourées

Il  est reproché aux quelques manifestants présents d’avoir voulu transformer le sit-in en marche .

Ce sit-in fait suite à élimination du Togo de la prochaine CAN. Les manifestants prennent pour responsable, le technicien français  dans la campagne catastrophique des éperviers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.