Revivez les évènements majeurs qui ont marqué l’actualité du foot national la semaine dernière.

Okiti allégé dans le dossier des scènes de violences, TRETOU Thierry K.M. joueur de la SNPT suspendu pour une année.

La commission de discipline et celle de recours de la Fédération Togolaise de Football (FTF) ont dévoilé mardi dernier via un communiqué certaines décisions liées aux différends qui opposent certaines équipes de la deuxième division au niveau de la Zone sud.

Concernant le dossier de fraude sur identité de TRETOU Thierry, joueur de la SNPT, la commission de discipline donne raison à Espoir FC et donne du coup les trois (03) points de la victoire à la formation du Zio ; le footballeur TRETOU Thierry est par contre suspendu pour une période d’un an. Au même moment la commission de recours prononce un allègement des sanctions émises par la commission de discipline  à l’endroit du club Okiti de Badou suite aux actes de violences enregistrés sur ses installations lors du match face à Ifodjè pour le compte de la 15è journée.

“ La commission de discipline décide de déclarer la perte du match SNPT-ESPOIR FC joué le 03 mars 2019 à Hahotoé, contre le club SNPT FC, pour fraude sur identité conformément à l’article 191.2 a) des règlements généraux; de déclarer ESPOIR FC bénéficiaire des points correspondants au gain du match, conformément à l’article 191.2 c) des règlements généraux; de suspendre le joueur TRETOU Thierry K. M. de la SNPT FC, pour une période d’un an “

“ La commission de recours décide de condamner le club d’Okiti à un an de suspension de stade, d’annuler la condamnation de suspension du gardien de but, du coach et du vice-président; et la condamnation du club de Badou à deux cent mille (200.000) francs CFA et cinq cent mille (500.000) francs CFA pour défaut de preuves; de confirmer la décision de la commission de discipline en ce qu’elle a condamné le club d’Okiti à une amende de deux cent mille francs CFA pour comportements inconvénients de ses supporters ” indique le communiqué.



Dernière journée de la D2 zone sud, Okiti et SNPT relégués !

Le championnat national de football de deuxième division a connu son épilogue samedi dernier avec beaucoup de suspense en bas du classement. Avant cette journée ils étaient trois (03) équipes à lutter pour le maintien notamment Asfosa, Arabia et Okiti ; A la fin, ce sont les clubs de Tabligbo et d’Ablogamé qui sortent vainqueurs de cette lutte après leurs victoires respectivement face à Agaza (2-1) et SNPT (3-0) (victoire sur Tapis vert).  Les ours de badou connaissent un nouveau revers contre Espoir du Zio (1-0). Okiti de Badou et la SNPT sont donc officiellement relégués en division inférieure (D3). Pour rappel le club Ifodjè d’Atakpamé est sacré champion de la D2 zone sud.

Asck a fait la bonne affaire de la 23e journée en D1

En dominant Foadan 2-0 lors de la 23e journée de la première division ; Asck fait un grand pas vers le titre à trois journées de la fin surtout que son poursuivant immédiat, Maranatha de Fiokpo a trébuché à domicile face 0 Gbohloesu. Du coup , les requins mâles se donnent un peu d’air en bas de classement

Le MMLK (Mouvement Martin Luther King) prend son bâton de pèlerin  pour réclamer le départ de Claude Leroy

Le MMLK patronné par le pasteur Edoh Komi a organisé samedi dernier un sit-in devant les locaux du stade municipal de Lomé pour exiger la démission du sélectionneur des éperviers du Togo Claude Marie-François Leroy qui enregistre des mauvaises performances depuis son avènement à la tête de l’équipe nationale. La goutte d’eau qui a fait déborder la colère du public sportif togolais est la défaite des Eperviers  le 24 mars dernier à Cotonou  face à la sélection locale ; ce revers est synonyme d’élimination du Togo de la prochaine coupe d’Afrique des Nations prévue en Egypte. Malheureusement cette manifestation n’ira pas au bout puisqu’elle a été a été dispersée par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogènes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.