Ifodjè d’Atakpamé a été incontestablement l’un des meilleurs clubs de la deuxième division cette saison. Le club d’atakpamé n’a enregistré que deux défaites au cours de la saison sur les 18 matchs joués  réussissant ainsi à obtenir son ticket pour le championnat d’élite après 16 ans en deuxième division. Togofoot.info a eu un entretien exclusif avec le président de ce club ,  Michel Ametodji   qui revient sur la saison de l’équipe , les moyens mis en œuvre pour atteindre ce résultat et les ambitions en première division

Ifodjè retrouve la première division après 16 ans d’attente. Une belle saison avec 18 matches joués seulement deux défaites. C’est quoi le secret d’Ifodjè cette saison?

Les préparatifs du début de saison ont été bien faits. C’est là que se trouve le secret. Nous avons tiré des leçons de la dernière saison. A tête reposée, nous avons corrigé nos erreurs. Vous aurez remarqué que les saisons précédentes, on ne joue pas bien les phases retour . A l’analyse, nous avons remarqué que nous avons de bons joueurs  mais qui ne tiennent pas sur toute une saison. Souvent blessés ou fatigués en cours de saison. Nous avons donc tenu au recrutement, de trouver des joueurs qui s’équivalent et on a essayé de partager le temps de jeu sur tous les joueurs. On s’est également assuré que notre jeu ne diminue pas d’intensité quel que soit le joueur qui rentre

 Quand on sait que c’est un seul club qui monte par zone, on se dit que ce parcours n’a pas été facile

Vous savez que les clubs de D2 sont dans un entonnoir et la gorge de l’entonnoir ne peut faire passer qu’un seul club. Imaginez un peu ce qui se passe dans ce cas, il y a de bousculade à tel enseigne que le championnat D2 paraît plus intensif que la D1. Ça n’a pas été facile. Les joueurs se sont donnés ainsi que les dirigeants et les supporters et voilà, le résultat est là.

Pour avoir un tel résultat, il faut les moyens. Vous les trouvez où?

Effectivement aujourd’hui, on ne peut pas pratiquer le football sans moyens. Si quelqu’un n’a pas les moyens, il ne peut pas tenir un club. Que ce soit en première division ou en deuxième division. En ce qui nous concerne, nous avons des bonnes volontés qui nous apportent leur soutien même de l’extérieur. Ils nous ont tendu la main surtout la main financière pour qu’on arrive à faire ce qu’on a fait. Nous espérons qu’en D1 , ils feront davantage . La D1 n’est pas la D2 et il faudra nécessairement avoir plus de moyens . Sur le plan humain et moral, les dirigeants ont su accompagner l’équipe. On a pu canaliser les supporters, faire en sorte, qu’il  y ait une communion autour de l’équipe. Il ne faut pas oublier que les supporters jouent un grand rôle. Dès qu’il y a de désordre au niveau des supporters, il y a un impact sur le jeu pratiqué par l’équipe. On a su travailler pour que l’harmonie règne autour de l’équipe

Les généreux donateurs, nous imaginons que ce sont les ressortissants d’Atakpamé?

Oui pour les ressortissants mais plus, des partenaires sur le plan professionnel

Maintenant, Ifodjè est en première division , comment comptez-vous abordez ce championnat  pour vous donner des chances de maintien quand déjà ,on voit la finale de la coupe de l’indépendance ,jouée et perdue face à ASCK ,un club de première division, on se dit qu’il y a du travail

Pour la première division, on est en train de se préparer. Quand vous voyez la finale, vous remarquez que Ifodjè a un fond de jeu. Maintenant, il reste quelque chose à faire, parce qu’on ne peut avoir ce fond de jeu et encaisser autant de buts en finale. Il y a donc quelque chose à faire de façon technique et on est en train d’y réfléchir

vous allez renforcer l’équipe et le staff technique?

Les analyses sont en train d’être faites par rapport aux compartiments de l’équipe à renfoncer. Nous sommes en train de réfléchir. Est ce qu’il faut aussi renforcer le staff technique ou laisser celui actuel continuer? Toutes ces questions auront leurs réponses dans les prochains jours

Atakpamé est une ville qui aime le football et qui a donné de grands noms au football national mais on a constaté quelques cas de violence aussi dans la région. On se rappelle  du match Okiti vs Ifodjè. Qu’allez-vous faire pour que les supporters soient fair play au cours de la saison à venir ?

Nous condamnons la violence dans les stades quelque soit l’équipe qui en fait usage , on condamne. C’est pourquoi, à notre niveau, nous avons fait un travail de sensibilisation envers les supporters dès l’entame de la saison. Les violences viennent souvent des supporters, on a fait un travail et ça a payé. Les supporters sont des fois insaisissables, il faut continuer le travail d’organisation et de sensibilisation et je pense que ça ira.

 Ifodjè pour la saison qui vient, joue le maintien ou les premiers rôles?

On a dépensé beaucoup d’énergie pour monter en première division, je crois qu’on va essayer de se maintenir et après, on aura d’autres ambitions.

Pour finir la saison, Ifodjè doit encore jouer la  finale du championnat D2 , vous attendez toujours votre adversaire mais déjà  Ifodjè veut finir en beauté par une victoire

Nous avions même rêvé de finir deux fois en beauté (‘remporter la coupe de l’indépendance et la finale D2) mais comme on le dit, la volonté de Dieu n’est pas notre volonté. On va essayer de prendre la coupe de la D2 et on se prépare pour ça

Merci Monsieur le Président

Merci à vous

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.